Horti Sologne et le 2ème confinement suite…

Bonjour comme promis voici le bon de commande pépinière en téléchargement pour commander par e-mail ou par téléphone.

BON DE COMMANDE PEPINIERE téléchargeable ici !

A vous de vous concocter un beau jardin !

Horti Sologne et le 2ème confinement

Bonjour,

Voue le savez déjà, nos serres de productions restent ouvertes pendant ce 2ème confinement afin de vous approvisionner en plants d’espèces fruitières et potagères ainsi qu’en aliments pour animaux.

Par ailleurs pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer nos assurons les livraisons à domicile dans un rayon de 30 km autour d’Horti Sologne.

(conditions de livraison ici !)

Pour ce faire vous pouvez téléphoner au 02 54 46 50 59 pour passer commande de produits de saison ou bien envoyer votre commande remplie, datée et signée par courriel à pointdevente@hortisologne.com.

Pour consulter la liste de ce qui est en vente cliquez sur le lien ci dessous :

LISTE DES PRODUITS / EN VENTE BON DE COMMANDE

Vous trouverez le bon de commande en téléchargement ici !

D’ici peu je vous donnerai le lien pour le bon de commande Pépinière.

Nous vous remercions de votre soutien.

Et surtout, prenez soin de vous !

Horti Sologne et le 2ème confinement

Bonjour à tous.

Nous voici en train de vivre un deuxième épisode de confinement. Pas tout à fait identique au premier, celui ci est différent à plusieurs titres. Tout d’abord nous en avons déjà vécu un et notre expérience en est plus forte. Nous savons tous qu’il aura une fin probablement après un mois à un mois et demi, ce qui nous amènera à …Noël ! Bingo!

Fort à parier que les fêtes de Noël se passeront en famille si les indicateurs ne sont pas mauvais. En attendant nous allons devoir nous organiser pour continuer de vivre le plus normalement possible.

Horti Sologne s’organise et va rester ouvert pour vous servir. Bonne nouvelle! Vous pourrez donc mettre à profit la météo assez clémente en ce moment pour planter vos arbres et arbustes avant que les sols ne gèlent.

Pour respecter les règles du confinement et protéger nos salariés comme nos clients nous mettons en place un système de commande de plantes de pépinière par téléphone et par e-mail pour des livraisons à domicile.

Ce système sera largement inspiré de ce qui a très bien marché au printemps lors du premier confinement. Vous avez été nombreux à utiliser ces moyens modernes de vente sans contact et grâce à vous nous sommes toujours là pour vous servir.

Je reviens vers vous très bientôt pour dérouler la méthode dans les détails.

En attendant profitez de la tolérance de cette fin de semaine pour fleurir vos tombes.

Patrick.

Vente de semences : Contre attaque de l’Europe

Dès le 3 juillet, Inf’OGM vous informait que la Commission européenne avait émis un «  avis circonstancié  » contre l’autorisation récente donnée par la France de vendre des semences du domaine public à des amateurs. Inf’OGM a poursuivi son enquête et est en mesure aujourd’hui de publier ce document…(voir ici)

Les semences paysannes finalement accessibles aux jardiniers amateurs

Après des années de débat, la vente des semences paysannes aux particuliers est désormais autorisée. Ce texte de loi ( voir ici ) met donc un terme au monopole de grands groupes dont le lobbying avait payé jusque là.

Mais plus concrètement, en quoi cela est-ce important ? L’autorisation à la vente des semences paysannes ( voir ici  ) a une dimension environnementale. Il s’agit en effet de semences garantes de la biodiversité. De plus, cela signifie qu’il sera désormais possible de faire pousser les fruits et légumes que vous souhaitez. Terminées les fraises et tomates sans goût !

Il n’existera plus de restriction stricte en matière des semences qui seront à votre disposition. Qu’attendez-vous pour vous remettre au jardinage ? Votre potager peut désormais accueillir une grande variété de fruits et légumes !

Mathilde Dupoint

Chargée des relations administratives
Semences Paysannes

10 plantes utiles au jardin

Le jardin est un espace de vie pour bon nombre d’espèces d’animaux du plus grand au plus petit. Il en est même qui nous sont invisibles. Dans tout ce petit monde certaines espèces sont particulièrement indésirables tandis que d’autres profiteront à nos plantations.

La désolante particularité des produits phytosanitaires vendus en jardinerie est qu’ils sont rarement sélectifs et qu’au fond il sont dangereux pour nous et pour les hôtes de notre jardin qui pour certains sont bénéfiques à nos plantations.

Un des bons moyens de vivre sans traitements chimiques est de se pencher un peu sur les « plantes utiles »

J’ai sélectionné pour vous ici un échantillonnage de plantes qui chacune à leur manière sera utile aux cultures en place dans un jardin amateur.

1/ La Consoude

La consoude est à mon sens la première plante à ajouter à votre jardin tant elle est bienfaisante.

En premier lieu c’est un excellent engrais naturel. Concentré de protéines c’est aussi un très bon aliment pour le bétail. De plus plantée à proximité du poulailler elle sera picorée par les poules qui donneront des oeufs d’un beau jaune bien foncé. Sa floraison généreuse et odorante attire les insectes butineurs ce qui accroitra la productivité de vos légumes fruits. Elle est réputée pour son action favorisant la réparation des fractures. (consoude = qui soude)

2/ L’Absinthe

l’absinthe artemisia est à la fois décorative, aromatique et utile car son odeur repousse certains insectes nuisibles comme la mouche des semis des haricots et les altises des choux. Le purin d’absinthe s’utilise au jardin comme insectifuge contre la piéride du chou et le carpocapse, la mouche des semis de haricots, les altises, les pucerons, ainsi que comme fongicide sur certaines rouilles. Il repousse aussi limaces et escargots.

3/ L’Achillée Millefeuille

L’Achillée Millefeuille (Achillea millefolium) est une plante mellifère ombellifère qui sera parfaite à proximité du potager. En attirant les insecte butineurs elle favorisera la fécondité de votre jardin.

4/ L’Aneth

Outre le fait que l’aneth est une aromatique bien connue en cuisine, c’est une plante utile qui attire de nombreux insectes pollinisateurs. Elle favorise aussi la culture des laitues et des concombres.

5/ La Bourrache

La bourrache (Borago officinalis) est une plante officinale bien connue pour son action positive contre les troubles féminins. Utilisée fraiche on profitera de son savoureux goût concombre pour faire des préparations culinaires à base de fromage par exemple. C’est aussi une plante mellifère qui attire les abeilles et autres insectes pollinisateurs.

6/ La Lavande

La lavande (lavandula officinalis) est une plante connue de nos grand mères qui en faisaient de petits bouquets qu’elle glissaient entre les piles de linge pour les parfumer et éloigner les mites. C’est aussi pour ses vertus officinales que la lavande est utilisée depuis des siècles. Au jardin elle apportera ses effets bénéfiques en attirants les insectes pollinisateurs tout en décorant d’une charmante touche de bleu les allées ou les bouts de planches.

7/ Les Oeillets d’Inde

L’oeillet d’Inde quelle que soit la variété est une plante répulsive qui a la particularité de sécréter une substance inhibant la croissance des nématodes. De ce fait on en placera quelques uns aux abords des tomates pour les protéger. Par ces coloris vifs et éclatants c’est une plante très prisée aussi au jardin d’agrément. Elle attire de très nombreux insectes pollinisateurs qui profiteront à vos autres cultures.

8/ La Camomille des teinturiers

La camomille des teinturiers (anthemis tinctoria) est une espèce particulièrement mellifère qui fera le bonheur des insectes pollinisateurs dans votre jardin. De plus c’est une plante compacte qui pousse en boule et qui décorera agréablement vos allées et vos parterres.

9/ La Centaurée de Timbal

La Centaurée de Timbal (Centaurea jacea timbalii) est une plante mellifère qui attire les abeilles et participe à leur pérennité. Il en existe de nombreuses espèces aux coloris allant du bleu au rose / mauve.

10/ Le Géranium odorant

Le Géranium odorant (Pelargonium graveolens) est une plante annuelle très décorative, aux feuilles colorées dégageant un fort parfum d’agrume.
De ce fait il est utile au jardin et à la maison pour repousser certains insectes indésirables comme les moustiques et les mouches. En planter un ou deux en parterre sous ses fenêtres est gage de voir peu de ces indésirables dans la maison.

Pour finir, bien entendu cette liste n’est pas exhaustive et vous pouvez vous intéresser aussi à : La Capucine, le Coleus canina, la mélisse citronnelle, le Nepeta nervosa, la Menthe poivrée, etc…..

Patrick Monchâtre

Bio ou non bio ?

Bonjour,

Voici un article que j’ai trouvé intéressant à partager avec vous. « Les pesticides sur les fruits et légumes : comment les éviter »

I] Le choix du biologique

Préambule

Choisir un produit bio, c’est souvent un acte qui consiste à accepter de payer plus cher pour un produit plus sain, et de qualité supérieure. Mais qu’en est-il réellement ? La qualité est-elle toujours au rendez-vous ? Quel est le vrai cahier des charges pour la production bio ? Les fruits et légumes bio sont-ils exempts de pesticides ? Quels contrôles sont effectués sur les produits bio ? Les fermes biologiques offrent-elles des garanties sanitaires et des contrôles suffisants ? Si certains produits sont meilleurs en bio, y en aurait-il d’autres qui seraient de qualité tout à fait comparable en agriculture conventionnelle ?

Cet article s’appuie sur les dernières études scientifiques sur le sujet, notamment celle de de l’organisme américain à but non lucratif EWG (Environmental Working Group), ainsi que celle du médecin français David Servan Schreiber (et auteur du livre Anticancer).

Le bio : définition

Le terme « bio » désigne une denrée alimentaire issue de l’agriculture biologique, agriculture qui se caractérise par un mode de production n’utilisant aucun produit chimique de synthèse (tels que les pesticides ou herbicides chimiques, les fertilisants artificiels, les hormones de croissance ou autres fongicides).

Le bio : tendance

La tendance de ces dernières années, c’est d’opter pour le bio partout : fruits, légumes, produits laitiers, viandes, cosmétiques, produits d’entretien, pâtes, riz, chocolat, lait…etc. Il existe même des détartrants bio ou des vêtements bio.

Le label bio

Tous les produits bio comportent le sigle AB ou la mention Produit issu de l’Agriculture Biologique. Les fermes biologiques quant à elles sont des exploitations qui produisent des produits labellisés bio.

Il est néanmoins intéressant de savoir que pour la viande par exemple, le cahier des charges pour le bio est strictement identique à celui du Label Rouge. Ce qu’on ne sait pas toujours.

Pour les fruits, il faut également savoir qu’un produit labelisé bio dans un pays étranger reste bio lorsqu’il arrive en France ! Ainsi, par exemple, une pomme labélisée bio en Ukraine ne sera pas recontrôlée lorsqu’elle arrive en France, et pourra donc être commercialisée comme une pomme issue de l’agriculture biologique… Et ce, en dépit du fait que les contrôles au niveau du label bio en Ukraine n’ont pas forcément grand-chose à voir avec ceux du label bio en France…

II] Les fruits bio : lesquels choisir ?

Etudes récentes

Plusieurs études récentes (cf. www.ewg.org et www.foodnews.org notamment) montrent qu’il n’est pas forcément judicieux d’acheter tous ses fruits en bio. En effet, le point le plus important qui ressort de ses études est le fait que pour certains fruits, notamment ceux pour lesquels la peau n’est pas consommée, et dont les conditions de production sont très similaires entre bio et non bio, le surcoût du bio n’est forcément pas justifié.

Le meilleur exemple est celui de la banane, dont on ne consomme pas la peau, et qui est cultivée, en bio ou en non-bio de manière très similaire, puisque la banane est un fruit robuste et rustique qui ne nécessite pas énormément de traitements pendant la production. Résultat : la banane bio n’a pas vraiment d’intérêts santé supplémentaires, comparativement à n’importe quelle autre banane non-bio.

Les fruits les plus fragiles

En revanche, pour les fruits les plus « fragiles », c’est-à-dire ceux qui vont nécessiter des traitements (aux pesticides ou autres) pour arriver à maturité, le bio est intéressant. C’est notamment le cas des pommes, des framboises, des fraises, des raisins…etc. bref de tous les fruits que vous voyez dans la colonne de gauche de notre infographie.

Raison pour laquelle nous privilégions ce type de fruits bio dans les paniers de fruits au bureau que nous confectionnons pour nos clients, dans le cadre de notre activité professionnelle.

Mais il existe aussi d’autres alternatives au bio, moins onéreuses, et tout aussi saines. Opter par exemple pour des variétés « rustiques » de pommes est un très bon choix santé ! Là où les pommes de supermarché (Golden, Gala, Granny) vont nécessiter jusqu’à 40 traitements aux pesticides avant récolte, les variétés « rustiques » et moins connues, celles qu’on ne retrouve jamais en supermarché en raison de leur apparence parfois disgracieuse, sont des bombes de vitamines et de bienfaits. Raison pour laquelle nous privilégions, pour vos paniers de fruits en entreprise, des variétés de pommes plus « rustiques », méconnues, mais délicieuses et excellentes pour votre santé !

III] En conclusion : comment éviter les résidus de pesticides

Le biologique, ce n’est pas systématique

Nous espérons que cette infographie vous permettra de mieux choisir vos fruits et vos légumes. En grande surface, ou sur les marchés de producteurs. Notamment de mieux comprendre pourquoi, pour certains fruits ou certains légumes, le choix du bio ou d’une variété rustique peut-être intéressant afin d’éviter les pesticides utilisés dans les cultures conventionnelles.

La ferme biologique familiale : un réel gage de qualité

Face au label bio que l’on retrouve partout en supermarché et qui fait beaucoup parler de lui (ce que pour ma part j’appelle le « bio industriel », ou le « bio commercial »…), les exploitations familiales ou les fermes biologiques à taille humaine restent la meilleure source d’approvisionnement pour trouver des fruits et des légumes de qualité. A privilégier donc autant que vous le pouvez.

Article complet à lire ici : https://www.alexetalex.com/dossiers-fruites/le-saviez-vous/le-biologique-ce-nest-pas-systematique/

Le biologique, ce n’est pas systématique

Canicule et oiseaux

Cet été est déjà bien chaud et ce temps promet de se prolonger dans la plupart des régions françaises.

Si nous avons coutume de donner un petit coup de pouce à nos amis ailés en hiver, il est tout aussi judicieux de leur apporter notre aide en ces temps si caniculaires.

Leur besoin en eau est important pour lutter contre les chaleurs excessives.

Nous pouvons donc aménager un espace pour leur apporter un peu d’eau fraiche. Pour ce faire il faut choisir un emplacement à l’ombre et assez dégagé afin qu’ils puissent voir venir d’éventuels prédateurs. Il suffit d’y mettre à disposition un récipient peu profond avec de l’eau fraiche qui sera renouvelée tous les jours au minimum. De même il est important de nettoyer ce récipient à chaque fois de façon à éviter la propagation de maladies.

Voilà c’est aussi simple que cela !

Merci à tous ceux qui appliquerons ces recommandations et à bientôt.

Un lien utile vers le site de la LPO (ligue pour la protection des oiseaux) : https://www.lpo.fr/actualites/temperatures-estivales-canicule-nos-conseils-pour-venir-en-aide-a-la-petite-faune-sauvage

Patrick Monchâtre

Les céleris

Voici un article à propos de ce légume si divers d’usage en cuisine. Le céleri !

 

Voici quelques renseignements utiles pour tous ceux qui ne connaissent pas bien ce légume :

Le céleri est un aliment excellent pour la santé !  Le céleri contribue de façon importante à l’apport alimentaire en lutéine, un anti oxydant qui pourrait avoir des propriétés anti cancer. Ses feuilles et ses graines contiennent des substances anti-inflammatoires et antibactériennes qui pourraient aussi être bénéfiques contre le cancer. Nutriment-vedette : vitamine K.

Bien préparer le sol ! Les plants de céleris se plantent en pleine terre de mi-avril à début juin.
La culture du céleri nécessite de travailler le sol meuble avec un amendement organique.
Plantez le céleri tous les 30 cm

Bien entretenir et tailler pour une meilleure récolte ?  Le plant de céleri ne doit jamais peiner, ni être stressé, pour ne pas risquer de montée à graines. On doit l’arroser régulièrement et abondamment tout au long de la culture car il ne doit jamais manquer d’eau pour ne pas monter à graines. Pour les céleris rave, en fin septembre il faut enlever quelques feuilles et dégarnir le pourtour pour faire grossir la racine.

Récolte : La récolte s’effectue en été et au début de l’automne pour les céleris branches.
Les céleris raves sont à récolter avant les gelées.

Mais aussi : Pour blanchir le cœur des céleris, il suffit de lier les feuilles trois semaines avant la récolte et de les butter.

Ces conseils nous sont délivrés par Cécile ! Retrouvez Cécile et Rolland Motte dans Les vidéos conseils d’ Horti Sologne.

 

Patrick Monchâtre

Le poireau

Voici un article à propos de ce légume si simple à cultiver. Le poireau !

Voici quelques renseignements utiles pour tous ceux qui ne connaissent pas bien ce légume :

Le poireau est un aliment excellent pour la santé !  Peu énergétique, et bien pourvu en vitamines et minéraux très variés, il participe à la diversification de nos apports nutritionnels en respectant notre souci de limiter l’apport calorique alimentaire.

Bien préparer le sol ! Plantez vos poireaux tous les 10 cm dans un sol frais, profond et riche en humus.

Quand récolter ses poireaux ?  Récolter au fur et à mesure des besoins. Ce légume rustique résiste facilement aux gelées. Avant les gelées, pour faciliter l’arrachage, couvrir de paille ou de feuilles mortes.

Bien arroser pour mieux protéger ! Le plant de poireau se butte environ 3 semaines après la plantation et plusieurs fois si nécessaire durant la culture, de façon à obtenir un fût bien blanc et le plus long possible.

Lors de la culture, l’arrosage doit être abondant.
Pour vous protéger du ver du poireau, de nombreux jardiniers conseillent de mettre un verre d’eau de javel dans votre arrosoir et d’en asperger vos poireaux. Dans la mesure du possible il est déconseillé d’effectuer des arrosages aériens ! préférez les arrosages au sol. En effet, le ver du poireau se déclare quand l’insecte pondeur dépose ses œufs dans l’eau résiduelle à la base des feuilles.

Ces conseils nous sont délivrés par Cécile ! Retrouvez Cécile et Rolland Motte dans Les vidéos conseils d’ Horti Sologne.