Archives pour l'étiquette potager

10 plantes utiles au jardin

Le jardin est un espace de vie pour bon nombre d’espèces d’animaux du plus grand au plus petit. Il en est même qui nous sont invisibles. Dans tout ce petit monde certaines espèces sont particulièrement indésirables tandis que d’autres profiteront à nos plantations.

La désolante particularité des produits phytosanitaires vendus en jardinerie est qu’ils sont rarement sélectifs et qu’au fond il sont dangereux pour nous et pour les hôtes de notre jardin qui pour certains sont bénéfiques à nos plantations.

Un des bons moyens de vivre sans traitements chimiques est de se pencher un peu sur les plantes utiles”

J’ai sélectionné pour vous ici un échantillonnage de plantes qui chacune à leur manière sera utile aux cultures en place dans un jardin amateur.

1/ La Consoude

La consoude est à mon sens la première plante à ajouter à votre jardin tant elle est bienfaisante.

En premier lieu c’est un excellent engrais naturel. Concentré de protéines c’est aussi un très bon aliment pour le bétail. De plus plantée à proximité du poulailler elle sera picorée par les poules qui donneront des oeufs d’un beau jaune bien foncé. Sa floraison généreuse et odorante attire les insectes butineurs ce qui accroitra la productivité de vos légumes fruits. Elle est réputée pour son action favorisant la réparation des fractures. (consoude = qui soude)

2/ L’Absinthe

l’absinthe artemisia est à la fois décorative, aromatique et utile car son odeur repousse certains insectes nuisibles comme la mouche des semis des haricots et les altises des choux. Le purin d’absinthe s’utilise au jardin comme insectifuge contre la piéride du chou et le carpocapse, la mouche des semis de haricots, les altises, les pucerons, ainsi que comme fongicide sur certaines rouilles. Il repousse aussi limaces et escargots.

3/ L’Achillée Millefeuille

L’Achillée Millefeuille (Achillea millefolium) est une plante mellifère ombellifère qui sera parfaite à proximité du potager. En attirant les insecte butineurs elle favorisera la fécondité de votre jardin.

4/ L’Aneth

Outre le fait que l’aneth est une aromatique bien connue en cuisine, c’est une plante utile qui attire de nombreux insectes pollinisateurs. Elle favorise aussi la culture des laitues et des concombres.

5/ La Bourrache

La bourrache (Borago officinalis) est une plante officinale bien connue pour son action positive contre les troubles féminins. Utilisée fraiche on profitera de son savoureux goût concombre pour faire des préparations culinaires à base de fromage par exemple. C’est aussi une plante mellifère qui attire les abeilles et autres insectes pollinisateurs.

6/ La Lavande

La lavande (lavandula officinalis) est une plante connue de nos grand mères qui en faisaient de petits bouquets qu’elle glissaient entre les piles de linge pour les parfumer et éloigner les mites. C’est aussi pour ses vertus officinales que la lavande est utilisée depuis des siècles. Au jardin elle apportera ses effets bénéfiques en attirants les insectes pollinisateurs tout en décorant d’une charmante touche de bleu les allées ou les bouts de planches.

7/ Les Oeillets d’Inde

L’oeillet d’Inde quelle que soit la variété est une plante répulsive qui a la particularité de sécréter une substance inhibant la croissance des nématodes. De ce fait on en placera quelques uns aux abords des tomates pour les protéger. Par ces coloris vifs et éclatants c’est une plante très prisée aussi au jardin d’agrément. Elle attire de très nombreux insectes pollinisateurs qui profiteront à vos autres cultures.

8/ La Camomille des teinturiers

La camomille des teinturiers (anthemis tinctoria) est une espèce particulièrement mellifère qui fera le bonheur des insectes pollinisateurs dans votre jardin. De plus c’est une plante compacte qui pousse en boule et qui décorera agréablement vos allées et vos parterres.

9/ La Centaurée de Timbal

La Centaurée de Timbal (Centaurea jacea timbalii) est une plante mellifère qui attire les abeilles et participe à leur pérennité. Il en existe de nombreuses espèces aux coloris allant du bleu au rose / mauve.

10/ Le Géranium odorant

Le Géranium odorant (Pelargonium graveolens) est une plante annuelle très décorative, aux feuilles colorées dégageant un fort parfum d’agrume.
De ce fait il est utile au jardin et à la maison pour repousser certains insectes indésirables comme les moustiques et les mouches. En planter un ou deux en parterre sous ses fenêtres est gage de voir peu de ces indésirables dans la maison.

Pour finir, bien entendu cette liste n’est pas exhaustive et vous pouvez vous intéresser aussi à : La Capucine, le Coleus canina, la mélisse citronnelle, le Nepeta nervosa, la Menthe poivrée, etc…..

Patrick Monchâtre

Les céleris

Voici un article à propos de ce légume si divers d’usage en cuisine. Le céleri !

 

Voici quelques renseignements utiles pour tous ceux qui ne connaissent pas bien ce légume :

Le céleri est un aliment excellent pour la santé !  Le céleri contribue de façon importante à l’apport alimentaire en lutéine, un anti oxydant qui pourrait avoir des propriétés anti cancer. Ses feuilles et ses graines contiennent des substances anti-inflammatoires et antibactériennes qui pourraient aussi être bénéfiques contre le cancer. Nutriment-vedette : vitamine K.

Bien préparer le sol ! Les plants de céleris se plantent en pleine terre de mi-avril à début juin.
La culture du céleri nécessite de travailler le sol meuble avec un amendement organique.
Plantez le céleri tous les 30 cm

Bien entretenir et tailler pour une meilleure récolte ?  Le plant de céleri ne doit jamais peiner, ni être stressé, pour ne pas risquer de montée à graines. On doit l’arroser régulièrement et abondamment tout au long de la culture car il ne doit jamais manquer d’eau pour ne pas monter à graines. Pour les céleris rave, en fin septembre il faut enlever quelques feuilles et dégarnir le pourtour pour faire grossir la racine.

Récolte : La récolte s’effectue en été et au début de l’automne pour les céleris branches.
Les céleris raves sont à récolter avant les gelées.

Mais aussi : Pour blanchir le cœur des céleris, il suffit de lier les feuilles trois semaines avant la récolte et de les butter.

Ces conseils nous sont délivrés par Cécile ! Retrouvez Cécile et Rolland Motte dans Les vidéos conseils d’ Horti Sologne.

 

Patrick Monchâtre

Les fraisiers

Les fraisiers 

La fraise est un fruit si appétissant qu’il n’est pas besoin d’être gourmand pour vouloir en récolter dans son propre jardin. Pas besoin non plus d’être un jardinier confirmé pour réussir cette culture.
Pour commencer il convient de bien identifier vos besoins et donc d’acheter les variétés qui répondront à vos désirs.

Bien choisir ses variétés de fraise : 

Vous voici donc en rayon dans le magasin devant la large gamme qui vous est proposée. Pour obtenir une récolte depuis les premiers rayons du soleil de mars jusqu’aux frimas d’automne il faudra choisir :

– Une variété précoceArticle fraise cirafine [500x 500]
– Une ou deux variétés productives remontantes ou non
– Un variété tardive et résistante

Vous allez donc vous aider des étiquettes piquées sur les barquettes pour réaliser une sélection adaptée.
Il faut savoir qu’une quantité de 24 plants de fraisier suffit à fournir les besoins journaliers d’un foyer de trois à quatre personnes. Si vous êtes plus nombreux ou bien plus gourmands n’hésitez pas à planter un peu plus; De même si vous souhaitez cuisiner régulièrement des pâtisseries.

Vous pouvez aussi consulter ici notre tableau récapitulatif des caractéristiques des dix huit variétés de fraisier produites dans nos serres.

Quand planter ses fraisiers ? Quelle est la meilleure période pour planter ses fraisiers ?

Les fraisiers peuvent être plantés indifféremment au printemps ou en automne.
A l’automne, une plantation au plus tard début novembre permettra une récolte à partir d’avril l’année suivante. (mars pour les variétés précoces plantées sous abri). Cependant une plantation dès la mi-août permet de récolter dès la fin septembre jusqu’aux gelées.

Comment planter ses fraisiers ? Dans quel sol et à quelle distance ?

Tout d’abord le terrain doit avoir été ameubli soit en bêchant soit en le retournant avec un engin mécanique. Une profondeur de 25 cm permettra aux racines de bien se développer. Un sol riche en éléments nutritifs sera nécessaire car le fraisier est une plante gourmande. Aussi vous en profiterez pour y incorporer des matières organiques (fumier, humus, guano, etc…)
Ensuite tracer des rangs espacés de 50 cm. Sur ces rangs les plants seront repiqués tous les 30 cm.
Certains jardinier créent ces rangs légèrement en butte afin que les fraises ne soient pas cachées sous le feuillage car une bonne ventilation protège des maladies cryptogamiques (pourriture entre autres).
Toujours planter une motte humide ! Si la motte est trop sèche, alors trempez la une minute dans un seau d’eau.
Il ne faut pas enterrer le collet du fraisier mais il doit encore moins dépasser de la terre.


Une fois tous les plants en terre, vous mettrez un peu d’eau à chaque pied. Un arrosage est toujours nécessaire après la plantation car cela permet à la terre de venir se coller aux racines et la reprise s’en trouve facilitée.

Attendez que les pieds soient gorgés de fruits pour apporter un engrais spécial fraisier.Article fraise magnum barquette [500x 500]
En outre il conviendra de passer une fois par semaine pour ôter les herbes indésirables.
Tout au long de la culture vous pouvez protéger vos plants des maladies en utilisant un produit bio sans danger pour la récolte comme le purin d’orties.

Comment tailler ses fraisiers ?

A un certain stade de développement, le fraisier laisse pousser de longues tiges au bout desquelles se développe un petit plant. Ce plant s’appelle un stolon. Il s’agit pour la plante d’un moyen de reproduction par marcotte aérienne. Ce stolon doit être retiré pour que le fraisier concentre sa sève dans les fruits.


Si vous le laissez, il va créer un nouveau pied de fraisier et comme tous les pieds produisent chacun beaucoup de stolons votre jardin sera bientôt envahi.

Nous vous remercions de nous suivre et de nous faire confiance. Nous espérons que ces quelques conseils vous seront utiles et nous vous donnons rendez vous dans les semaines qui viennent pour un prochain article.

Pour consulter nos conseils de culture afin de bien planter les fraisiers, vous pouvez visualiser la vidéo conseil en cliquant ou en recopiant le lien ci après :

Les tomates

La tomate est l’amie fidèle du cuisinier. C’est un légume fruit qui se présente sous diverses formes pour autant d’usages. Tous les gourmands connaissent bien ce légume qui enchante nos assiettes toute la belle saison. Catégorie greffes [500x 500]Aussi, il est très courant de constater que le jardinier débutant sélectionne la tomate parmi les premiers légumes à produire dans son propre jardin. Mais heureusement nul besoin d’être un jardinier confirmé pour réussir cette culture.
Pour commencer il convient de bien identifier vos besoins et donc d’acheter les variétés qui répondront à vos désirs; Et le choix est grand ! De la tomate apéritive aux variétés anciennes en passant par les grosses rouges à farcir.

Bien choisir ses variétés :

Vous voici donc en rayon dans le magasin devant la large gamme qui vous est proposée. Pour obtenir une récolte précoce et qui comblera les besoins du (de la) cuisinier(ère) il vous faudra choisir parmi les catégories suivantes:

– Une variété précoce
– Une ou deux variétés de mini fruits pour l’apéritif : cerises, poires, rouges ou jaunes.
– Une variété à gros fruits réguliers pour farcir : rouge et/ou jaune.
– Une variété à grappe pour les salades de crudités.
– Une variété parmi les “cœur de bœuf” pour leur goût et leur chair généreuse parfois sans pépins.
– Une ou plusieurs variétés anciennes pour leurs saveurs particulières.

Bandeau tomates

Vous allez donc vous aider des étiquettes piquées sur les barquettes pour réaliser la sélection souhaitée.
Il faut savoir qu’une quantité de 20 à 24 pieds de tomate suffit à fournir les besoins journaliers d’un foyer de trois à quatre personnes. Si vous êtes plus nombreux ou bien plus gourmands n’hésitez pas à planter un peu plus; De même si vous souhaitez cuisiner régulièrement ce généreux légume.

Vous pouvez aussi consulter ici notre tableau récapitulatif des caractéristiques des variétés de tomates produites dans nos serres.

Quand planter ses tomates ? Quelle est la meilleure période pour planter ses tomates ?

Les tomates peuvent être plantés dès le mois de mars si vous les démarrez sous serre ou sous abri.
Pour une plantation en pleine terre il est possible de commencer dès la fin mars si vous les protégez du froid. Plusieurs moyens sont possibles : Le principe est de reproduire les conditions d’une mini serre.
La pose de “cloches” sur chaque pied est efficace mais nécessite de la soulever le matin et de la remettre en place le soir lors de journées ensoleillées pour que la plante ne brûle pas. En effet la température sous cloche peut monter très rapidement en plein soleil et le mois de mars est bien connu des jardiniers pour ses coups de soleil violents entre les giboulées. La consigne est la même pour les plants démarrés sous châssis ou mini tunnels.

Comment planter ses tomates ? Dans quel sol et à quelle distance ?

Tout d’abord le terrain doit avoir été ameubli soit en bêchant soit en le retournant avec un engin mécanique mais pas trop profond. Une profondeur de 20 à 25 cm permettra aux racines de bien se développer. Un sol riche en éléments nutritifs sera nécessaire car la tomate est une plante à pousse rapide gourmande en nutriments. Aussi vous en profiterez pour y incorporer des matières organiques (fumier, humus, guano, etc…) et un engrais spécial tomates.
Ensuite tracer des rangs espacés de 50 cm. Sur ces rangs les plants seront repiqués tous les 40 cm. Tuteurez chaque pied.
Certains jardinier créent de légères rigoles entre les rangs afin de faciliter l’arrosage par ruissellement quand le jardin est légèrement en pente. D’autres aménagent une cuvette au pied de chaque pied pour créer une retenue d’eau.

Toujours planter une motte humide ! Si la motte est trop sèche alors trempez la une minute dans un seau d’eau.
Il ne faut pas hésiter à enterrer le collet si le plant est très fort mais si il s’agit d’un jeune plant peu développé il vaut mieux le planter au niveau du sol.
Pour protéger vos tomates des maladies cryptogamiques auxquelles elles sont très sensibles vous pouvez piquer un petit morceau de cuivre en travers du pied 2 cm au dessus du collet. D’anciens fils électriques dénudés coupés en bouts de 3 cm feront l’affaire.

Une fois tous les plants en terre, vous mettrez un peu d’eau à chaque pied. Un arrosage est toujours nécessaire après la plantation car cela permet à la terre de venir se coller aux racines et la reprise s’en trouve facilitée.

Bandeau tomate greffee

Attendez que les pieds soient bien développés avec plusieurs grappes de fruits pour apporter un engrais spécial tomates.
En outre il conviendra de passer une fois par semaine pour ôter les herbes indésirables.
Tout au long de la culture vous pouvez protéger vos plants des maladies en utilisant un produit bio sans danger pour la récolte comme le purin d’orties.

Comment tailler ses tomates ?

Quand vos pieds de tomates commenceront à produire des bourgeons à la base de chaque feuille il conviendra de les ôter. De même quand vous compterez cinq grappes sur un pied vous pourrez enlever les trois à quatre feuilles du bas pour que le soleil atteigne les fruits plus facilement. Certains jardiniers coupent la tête de leurs pieds de tomates quand ceux ci arrivent à cinq grappes afin de concentrer la sève sur les fruits plutôt que sur la pousse des feuilles de pointe. Cela permet de récolter plus vite les derniers fruits avant les gelées de septembre.

Quand les premiers froids arriveront vous pourrez récolter tous les fruits restant y compris ceux qui sont verts et les entreposer sur une planche de bois ou une étagère bien au sec.
Ils continueront d’y mûrir pour les plus avancés et vous pourrez utiliser les derniers pour réaliser vos confitures de tomates vertes. A vos recettes !

Un exemple de recette simple pour une cuisine facile:

http://www.marmiton.org/recettes/recette_tomates-farcies-facile_63622.aspx

Nous vous remercions de nous suivre et de nous faire confiance. Nous espérons que ces quelques conseils vous seront utiles et nous vous donnons rendez vous dans les semaines qui viennent pour un prochain article.

Pour consulter nos conseils de culture afin de bien planter les tomates, vous pouvez visualiser la vidéo conseil en cliquant ou en recopiant le lien ci après :